//7E ÉDITION DU SALON DES BANQUES ET DES PME DE L’UEMOA : UN ESPACE D’ÉCHANGE ET DE SOLUTIONS INNOVANTES--Temps de lecture estimé: 3 min
Image de couverture du salon des banque et des PME 7 e édition

7E ÉDITION DU SALON DES BANQUES ET DES PME DE L’UEMOA : UN ESPACE D’ÉCHANGE ET DE SOLUTIONS INNOVANTES--Temps de lecture estimé: 3 min

Le Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Monsieur Harouna Kaboré a, au nom du Premier ministre, Chef du Gouvernement, présidé ce mardi 02 novembre 2021 à Ouagadougou, la cérémonie officielle d’ouverture de la 7ème édition du Salon des Banques et PME de l’UEMOA, sous le thème : « Transformation des économies africaines : contribution et impact des PME de l’UEMOA ». C’était en présence des ministres en charge des PME de la Côte d’Ivoire, Félix Anoblé, de la Centrafrique, Mohamed Lawan, de la Ministre déléguée chargée de l’artisanat, Madame Louise Anne Go et des représentants des ministres en charge des PME des pays membres de l’UEMOA.Après Cotonou au Bénin en 2020, c’est Ouagadougou qui accueille cette année la 7e édition du Salon des Banques et PME de l’UEMOA du 02 au 05 novembre 2021.

L’objectif global de ce salon qui regroupe divers acteurs de l’environnement économique que sont les PME, les institutions financières, les structures d’appui au secteur privé, les collectivités territoriales, les partenaires techniques et financiers, l’Administration publique, est d’offrir un espace d’échange mutuel de solutions innovantes et de partage de meilleures pratiques pour dynamiser les PME de l’UEMOA et contribuer à la relance économique.

« Les Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) représentent la quasi-totalité du tissu économique de nos économies ; c’est aussi une source importante de création d’emplois et de revenus pour nos populations. L’on ne peut que se réjouir de leur apport considérable dans ce regain économique dans notre espace commun.

Une fois la résilience des entreprises renforcée, les mesures conjoncturelles prises devront laisser place à des actions structurelles par des moyens règlementaires et des projets d’investissements pro-secteur privé », a indiqué le Ministre Harouna Kaboré, prononçant le discours du Premier ministre, Chef du Gouvernement.

Selon le Ministre Harouna Kaboré, le Gouvernement burkinabè travaille et continue à mettre en œuvre des actions fortes pour le développement des MPME.

Au nombre de ces actions, il y a la mise en œuvre de la stratégie nationale d’industrialisation 2019-2023, qui situe en bonne place les PME/PMI comme actrices majeures de la réindustrialisation du pays, la loi d’orientation de promotion des PME et son décret sur la charte des PME adoptées, la mise en oeuvre du fonds de relance économique pour 100 milliards de F CFA, la stratégie de protection et de revitalisation des unités locales à travers la lutte contre la fraude et la concurrence déloyale, rendue possible par le processus de normalisation et de labélisation de plusieurs produits locaux du  terroir etc..

On note également, la prise d’un décret promouvant le contenu local et la sous-traitance dans le secteur minier, et la signature d’un accord-cadre avec la Chambre des métiers de l’artisanat afin de prioriser l’accès à la commande publique aux artisans reconnus.

En marge de la cérémonie d’ouverture, les officiels ont visité des stands d’exposition qui présentent le savoir-faire des PME des pays membres de l’UEMOA.

Les principales activités prévues au cours de ce salon sont entre autres, des panels et des formations de haut niveau, des espaces de présentation de projets B to B, des expositions physiques et virtuelles, des soirées de réseautage et de récompense.

 

Source: Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat

TAGS: