Accueil > Espace entreprise> Tics > Facebook déploie une nouvelle arme contre l’usurpation d’identité
Facebook déploie une nouvelle arme contre l’usurpation d’identité
29 mars 2016
Version imprimable de cet article

lorsqu’un profil est créé, le nom et la photo principale sont scannés et comparés à la base de données des utilisateurs existants par un algorithme. Si le nom et la photo de profil sont trop proches de ceux d’un membre, ce dernier est alors averti et peut indiquer s’il s’agit d’un cas d’usurpation d’identité ou d’une coïncidence.

Le réseau social a développé un outil permettant d’éviter la création de comptes frauduleux. Mis en place en catimini depuis novembre dernier, il couvre déjà 75% du globe.

Sur les réseaux sociaux, le harcèlement passe aussi par l’usurpation d’identité. Régulièrement, certains membres de Facebook se plaignent de voir des comptes à leur nom, avec une photo de profil similaire.

Des situations contre lesquelles les équipes de Mark Zuckerberg entendent lutter de plus en plus fermement, selon le site Mashable. Et pour ce faire, depuis novembre dernier, un nouveau processus de vérification est en cours de déploiement à travers le monde.

Contrôler la création de profil

Ainsi, lorsqu’un profil est créé, le nom et la photo principale sont scannés et comparés à la base de données des utilisateurs existants par un algorithme. Si le nom et la photo de profil sont trop proches de ceux d’un membre, ce dernier est alors averti et peut indiquer s’il s’agit d’un cas d’usurpation d’identité ou d’une coïncidence.

Dans le premier cas, un employé de Facebook jugera alors s’il faut supprimer le compte nouvellement créé.

Facebook – Le message de Facebook envoyé à l’utilisateur

A l’heure actuelle, la fonction est active dans 75% des pays du globe et devrait continuer à s’étendre, a expliqué Antigone Davis, en charge de la confidentialité chez Facebook.

Selon elle, l’usurpation d’identité est “un sujet d’inquiétude pour certaines femmes dans le monde, où elle peut avoir des conséquences culturelles ou sociales”.

Prévenir et guérir…

Dans le même temps, Facebook travaille sur un meilleur contrôle des utilisateurs sur les photos les mettant en scène. Ils pourront notamment indiquer s’ils sont directement concernés par un cliché contenant des éléments de nudité.

Si c’est le cas, des liens vers des groupes de soutien aux victimes d’abus et des informations concernant les recours légaux seront alors proposés.

hightech.bfmtv.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)