Accueil > Espace entreprise> Leçons d’entreprise > Leçons d’entreprise N°175 : Agissez en fonction des faits, pas des (...)
Leçons d’entreprise N°175 : Agissez en fonction des faits, pas des préjugés
18 avril 2016
Version imprimable de cet article

Nous jugeons souvent les gens parce qu’ils sont jeunes, vieux, grands, petits, féminins, d’une autre couleur de peau que la nôtre, d’autre le sont en fonction de ce que nous pensons savoir sur eux.

Si vous vous comportez avec les autres qu’en fonction de leurs attributs extérieurs, ne prenez-vous pas le risque de manquer quelque chose ?

Cela arrive tous les jours, on vous confie une nouvelle mission, cependant, vous allez devoir collaborer avec une personne que vous ne connaissez pas. Vous avez entendu parler de lui en de mauvais terme. On dit de lui qu’il est arrogant, prétentieux, c’est difficile de travailler avec lui – il a une forte tête. Pourtant il va bien falloir mettre de côté votre ressentiment pour mener avec bien cette collaboration, votre mission en dépend. Mais, les rumeurs, les ragots ne reflet pas toujours la personnalité d’une personne.

Il y a quelque année afin de faire progresser ma carrière, j’ai accepté un poste dans lequel le chef de service avait la réputation d’être une personne très dure avec ses collaborateurs. Je n’étais pas très enchanté. Mais, ce poste était une véritable opportunité.

Les premiers mois de collaborations ont été très durs, j’ai souvent pensé que j’avais eu tort d’accepter. L’opportunité était en train de m’échapper et se transformer en calvaire. Mais, l’antipathie que je lui vouais est-elle vraiment justifiée ? Ou est-ce que mon manque de connaissance de la personne ajouté à toutes les rumeurs ont facilité et amplifié mon sentiment de répugnance.

“NE DETESTE JAMAIS TES ENNEMIS, CELA AFFECTE TON JUGEMENT.” Francis Ford Coppola

Les semaines suivantes je me suis efforcé de maitre de côté mon ressentiment pour me laisser guider par les faits et non les préjugés. J’ai pu constater un homme exigent, ne supportant pas d’être pris à défaut, un homme atteint par un complexe d’infériorité, n’étant pas titulaire d’un diplôme de l’école supérieure, il avait du mal à s’affirme au près ses homologues diplômés. Un homme qui avait peur que la jeunesse le chasse vert la sortie.

En apprenant à connaitre l’autre, j’ai découvert une personnalité nouvelle, dirigée par toute sorte de peurs. Son comportement extrême de vouloir être parfait, de vouloir tout contrôler l’empêche de déléguer intelligemment et présenter un relationnel difficile avec ses collaborateurs.

La personne elle-même n’était pas mauvaise, mais ses croyances souvent infondées limitées ses rapports relationnels avec les autres. En continuant à travailler avec lui, j’ai bâti une relation qui ne repose ni sur la rivalité (je veux prendre ta place) ni sur l’intelligence (je suis plus intelligent parce que j’ai de meilleurs diplômes).

Que ce soit à titre personnel ou professionnel, assurez-vous de connaitre vos alliés et vos concurrents. L’ignorance ne doit pas être un vecteur de mépris, de même que les juments fondées sur des rumeurs ne sont pas des témoignages de vérité.

Faite vous votre propre jugement basé sur des faits…

revolutionnezvotrecarriere.com



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)