Accueil > Interview - Portrait> Interview > « Nous sommes un partenaire idéal pour accompagner les entreprises dans la (...)
« Nous sommes un partenaire idéal pour accompagner les entreprises dans la mise en œuvre des exonérations fiscales et douanières au Burkina Faso » dixit Mahamady ZANGO, Directeur Général de CAAFER International SA
14 juin 2016
Version imprimable de cet article

Le Burkina Faso, soucieux de son développement économique et social, a entrepris depuis quelques années d’accompagner les acteurs économiques de certains secteurs dits stratégiques dans la réalisation de leurs investissements à travers des mesures fiscales et douanières incitatives.
La mise en œuvre de ces dispositions fiscales et douanières aussi bien nombreuses que complexes ne se fait pas sans difficultés. C’est pour cette raison que le Cabinet CAAFER International SA a décidé d’accompagner les PME et les grandes entreprises.
Burkinapmepmi.com a rencontré l’expert Mahamady ZANGO, Directeur Général de CAAFER International SA sur son accompagnement des PME et des grandes entreprises

Centre d’études, de conseils, d’audit et de formation ; Comment présentez vous CAAFER International SA ?

Je voudrais avant tout propos remercier #Burkinapmepmi.com pour cette invitation afin de parler de #CAAFER International.
CAAFER International est un cabinet d’expertise fiscale et juridique ayant la forme d’une société anonyme avec Conseil d’Administration de droit burkinabè. CAAFER est le sigle issu du groupe de mots « Conseils, Assistance, Audit, Formations, Etudes et Représentation ».

Le professionnalisme au quotidien ! A quoi renvoi votre slogan ?

Notre slogan, « Le professionnalisme au quotidien ! » renvoie aux valeurs que nous partageons au sein de notre société. Ces valeurs sont effectivement le professionnalisme avec lequel nous intervenons dans les missions que nous confient nos clients, la qualité de nos services et l’innovation que nous apportons à travers nos prestations.

Quelles sont vos spécialités ?

CAAFER International SA est spécialisé en matière de fiscalité (impôts et douanes), en matière de droit des affaires et en matière de gestion. A titre illustratif, notre cabinet intervient lorsqu’un promoteur ou un investisseur national ou étranger, manifeste son désir de s’installer et de faire des affaires au Burkina Faso ou dans un pays de la sous-région ouest-africaine. Nous intervenons pour les différentes études à savoir l’étude de faisabilité et le montage du business plan ; ensuite nous entamons toutes les procédures nécessaires pour faire bénéficier à l’investisseur les différents avantages fiscaux et douaniers disponibles pour lui faciliter la réalisation de son projet ; nous procédons à la création de sa société après lui avoir donné des conseils sur les différentes formes de société et leurs implications juridiques et fiscales ; enfin nous assistons de façon permanente la société pour lui assurer une gestion fiscale et juridique saine.

Qui sont les clients de CAAFER International ?

Aujourd’hui, CAAFER International SA (http://caaferinternational.com/) a une clientèle très variées qui se compose d’entreprises nationales et multinationales, d’institutions publiques nationales et étrangères, d’organisations internationales, de grandes associations et d’hommes d’affaires nationaux et internationaux.

Vous avez organisé en avril dernier une formation sur les exonérations fiscales et douanières au Burkina Faso. Quel bilan faites-vous de ce séminaire ?

Le bilan que nous faisons de cette formation et de celles que nous avons organisées antérieurement est très positif. Nous tenons ce bilan de la satisfaction des participants eux-mêmes qui n’ont pas manqué de nous l’exprimer à plusieurs occasions. Pratiquement toutes les grandes entreprises que nous avions ciblées pour cette formation se sont fait représenter par des participants qui, à la fin de la formation, ont tous affirmé avoir atteint les objectifs.

Au Burkina Faso, le capital minimum de la SARL est désormais de cinq mille francs CFA. En tant que conseil des sociétés, qu’en pensez-vous ?

Effectivement, par décret en date du 03 mai 2016 le conseils des ministres du Burkina Faso a pris la décision conformément aux dispositions de l’Acte uniforme révisé de l’OHADA relatif au droit des sociétés commerciales et du groupement d’intérêt économique, de laisser la liberté aux associés de la SARL de fixer librement le montant du capital social, en supprimant la limite de 100 000 francs CFA qui était récemment retenue. Mais une lecture croisée de cette mesure avec les dispositions de l’Acte uniforme sus-cité qui exigent que dans la SARL les parts sociales doivent avoir une valeur nominale de 5 000 francs CFA, on peut alors apercevoir qu’avec moins de 5 000 francs CFA de capital social, la SARL ne peut être créée.

Si cette nouvelle mesure parait attrayante en raison de la simplification des formalités de création de SARL, elle peut s’avérer être une source de naissance d’entreprises non viables. Vous imaginez une société créée avec un capital social de 5 000 francs CFA, qui doit dès la phase de création, trouver un local à louer pour son siège social, payer les frais de formalités pour la création, acheter les équipements nécessaires à son fonctionnement, etc. Pour faire face à ces dépenses minimales, cette entreprise pourra tenter une demande de financement auprès de sa banque, auquel cas on peut être sur du refus de la banque de prendre un tel risque, ou alors le promoteur devra financer ce besoin de financement sur fonds propres et d’inscrire le montant mis à la disposition de son entreprise en compte courant d’associé ; ce qui n’est pas non plus évident.

En somme, nous pensons que telles mesures sont intéressantes pour le classement du pays dans le rapport Doing business better, mais ne présente pas des garanties d’une mesure opérationnelle pour créer des sociétés viables et dignes de confiance des partenaires.

Vous considérez vous donc comme le partenaire idéal pour les PME ?

CAAFER International fait partie des partenaires privilégiés des PME. Nous entretenons des relations très étroites avec les PME en ce sens que nous les accompagnons depuis la conception de leurs projets de création ou de développement jusqu’à leur mise en œuvre effective à travers notre assistance et nos conseils en matière de fiscalité et en matière de droit des affaires. Pour les #PME et les grandes entreprises déjà existantes, nous leur assurons une gestion juridique et fiscale saine et nous les aidons à bénéficier des différents avantages fiscaux et douaniers disponibles.

Votre mot de fin.

Pour terminer, je voudrais remercier toute l’équipe de Burkinapmepmi.com pour cette opportunité que nous est offerte de parler de notre société et de ses prestations. Je profite également de l’opportunité pour remercier tous les partenaires et clients de CAAFER International SA pour leur fidélité et leur confiance sans cesse renouvelée.

Aicha SOW et Cesar K.
www.burkinapmepmi.com

« Formations de Caafer International SA :

- « les avantages fiscaux et douaniers accordes aux ONG, associations de développement et missions diplomatiques au Burkina Faso »
- « la mise en œuvre des exonérations fiscales et douanières au Burkina Faso » »

Vos réactions

  • Bonjour, en tant que promotionnaire et camarade de master II en fiscalité, je suis fier de ton entreprise et de sa croissance.. toutes mes félicitations et mes encouragements.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)