Accueil > Espace entreprise> Dossiers - Etudes - Analyses > (Telechargement) - Rapport sur la situation économique et financière du (...)
(Telechargement) - Rapport sur la situation économique et financière du Burkina
2 juillet 2016
Version imprimable de cet article

Le présent rapport sur la situation économique et financière du Burkina Faso rend compte de l’évolution de l’activité économique du pays en 2015. Il s’articule autour de trois (03) chapitres : (1) la conjoncture économique internationale et régionale, (2) la situation économique et financière du Burkina Faso au titre de l’année 2015 et (3) la surveillance multilatérale.

L’activité économique en 2015 s’est déroulée dans un contexte de transition politique, marqué par une succession de chocs internes et externes, notamment, la baisse du cours des matières premières (l’or et le coton), les effets de l’épizootie de la grippe aviaire, les difficultés dans le secteur minier avec entre autres l’arrêt de la production de manganèse, le coup d’Etat du 16 septembre 2015 et la montée de l’insécurité et de la menace djihadiste.

En outre, l’année 2015 a été marquée par des élections couplées législatives et présidentielle en novembre qui se sont déroulées dans le calme et dont les résultats ont été transparents et acceptés par tous les acteurs.

Dans son ensemble, l’activité économique a affiché une résilience face à l’ensemble de ces chocs. Le taux de croissance du PIB en termes réels s’est situé à 4,0% en 2015 comme en 2014. L’inflation en moyenne annuelle s’est établie à +0,9% en 2015 contre -0,3% en 2014.

Au niveau des finances publiques, l’exécution des opérations financières de l’Etat est ressortie déficitaire de 2,0% du PIB à fin décembre 2015 contre -1,8% une année plus tôt. Quant à l’encours provisoire de la dette publique, en accroissement de 9,8% par rapport à fin décembre 204, il s’est établi à 32,3% du PIB à fin décembre 2015 contre 30,4% à la même période en 2014.

« Téléchargez le rapport sur la situation économique et financière du Burkina Faso au titre de l’année 2015, Format UEMOA. (PDF 1,1 Mo) »

S’agissant des échanges extérieurs, les transactions économiques avec le reste du monde seraient marquées en 2015 par une faible croissance des importations, en liaison avec la timide progression de l’activité économique intérieure, dans un contexte de baisse des cours mondiaux du pétrole brut.

Parallèlement, les exportations devraient s’accentuer, principalement sous l’impulsion des expéditions d’or non monétaire et de coton fibre. Au total, il est attendu une amélioration de la balance courante qui passerait de -8,0% du PIB en 2014 à -6,6% en 2015. Quant à la balance globale, elle passerait de -2,1% du PIB en 2014 à 3,2% en 2015.

La situation monétaire entre fin décembre 2014 et fin décembre 2015 a été caractérisée par une hausse des avoirs extérieurs nets (+274,8 milliards de FCFA) et du crédit intérieur (+163,5 milliards de FCFA), conduisant à un accroissement subséquent de la masse monétaire (+421,4 milliards de FCFA).

Au titre de la convergence macroéconomique, le Burkina Faso a respecté les trois (03) critères de premier rang. Les deux (02) critères de second rang n’ont pas été respectés.

Le présent rapport sur la situation économique et financière du Burkina Faso rend compte de l’évolution de l’activité économique du pays en 2015. Il s’articule autour de trois (03) chapitres : (1) la conjoncture économique internationale et régionale, (2) la situation économique et financière du Burkina Faso au titre de l’année 2015 et (3) la surveillance multilatérale.

Introduction rapport du Comité National de Politique Economique
© finances.gov.bf/

Vos réactions

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)