Accueil > Tribune > 5è Conférence au Sommet sur TAC : Discours d’ouverture de SEM Paul Kaba (...)
5è Conférence au Sommet sur TAC : Discours d’ouverture de SEM Paul Kaba THIEBA
29 juillet 2016
Version imprimable de cet article

En signant le TAC, nos deux gouvernements se sont dotés d’un instrument unique et original sur le continent africain, lequel reflète la volonté commune de nos deux (02) peuples, de donner à leurs relations un enracinement historique solide à la hauteur de leurs aspirations à la paix et à la prospérité.

- Monsieur le Premier Ministre et Cher Aîné ;
- Mesdames et Messieurs les membres des gouvernements de la République de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso ;
- Distinguées personnalités ;
- Mesdames et Messieurs ;

Vous me permettrez d’exprimer la satisfaction qui est la mienne de me retrouver aujourd’hui, 28 juillet 2016, veille du huitième (8ème) anniversaire de notre Traité commun, accompagné d’une forte délégation du Gouvernement burkinabè pour prendre part aux travaux du Conseil conjoint de Gouvernement et poursuivre la construction de l’amitié ivoiro-burkinabè fondée sur la fraternité et une vision partagée de notre destin commun. Oui je parle de destin commun, car l’amitié ivoiro-burkinabè puise ses sources dans l’histoire, dans la géographie dans les valeurs culturelles communes et dans la volonté de nos deux peuples de bâtir un espace commun.

Mais avant tout propos, je tiens à adresser à vous-même Monsieur le Premier Ministre, au Gouvernement et au Peuple ivoirien, mes sincères remerciements pour l’accueil chaleureux et fraternel dont ma délégation et moi-même avons bénéficié lors de notre arrivée dans cette belle et chaleureuse ville de Yamoussoukro, terre natale de feu le Président Félix Houphouët BOIGNY dont je salue la mémoire pour toutes les valeurs de sagesse et de paix qu’il nous a léguées.

En vérité, cet accueil n’est pas une surprise pour nous, car il traduit toute l’estime que nos deux (02) peuples se vouent mutuellement.

Monsieur le Premier Ministre et cher Frère,

Il y a huit (08) ans déjà que nos deux (02) Gouvernements ont décidé d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération entre nos deux Etats sur la base d’une vision partagée de notre destin commun.

En signant le TAC, nos deux gouvernements se sont dotés d’un instrument unique et original sur le continent africain, lequel reflète la volonté commune de nos deux (02) peuples, de donner à leurs relations un enracinement historique solide à la hauteur de leurs aspirations à la paix et à la prospérité.

C’est dans cette optique que lors de notre troisième (3ème) et quatrième (4ème) Sommets, nos deux (02) Gouvernements ont décidé de consolider l’exemplaire coopération qu’ils bâtissent tous les jours, par la mise en œuvre de projets d’intérêts communs. Il s’agit entre autres :

• du projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou ;

• du projet de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya et de son prolongement jusqu’à Tambao ;

• de l’approvisionnement du Burkina Faso en électricité à partir de la Côte d’Ivoire.

S’agissant du projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, je me félicite des initiatives déjà prises pour mobiliser les investisseurs autour de ce projet intégrateur.

En ce qui concerne le projet de réhabilitation du chemin de fer, Abidjan-Ouagadougou-Kaya et de son prolongement jusqu’à Tambao, malgré les difficultés rencontrées dans le démarrage effectif des travaux, nos deux (02) Gouvernements poursuivent les concertations avec toutes les parties impliquées pour sa mise en œuvre effective.

C’est le lieu pour moi, d’adresser mes sincères remerciements au Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire pour les efforts consentis dans l’approvisionnement du Burkina en énergie électrique et en hydrocarbures.

Monsieur le Premier Ministre ;

Distinguées personnalités ;

Mesdames et Messieurs ;

Aujourd’hui, comme je viens de le mentionner plus haut, force est de constater que des avancées importantes ont été enregistrées dans de nombreux domaines de notre riche coopération. Au-delà de nos projets prioritaires, ces avancées touchent les secteurs de la défense et de la sécurité, de la diplomatie, des ressources animales et halieutiques, de la libre-circulation des personnes et des biens, de la coopération administrative décentralisée, du commerce et de l’artisanat, du tourisme et de la culture, de l’environnement, de la recherche scientifique, de l’éducation ainsi que de la formation professionnelle et j’en passe.

Toutefois, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Si la satisfaction actuelle est légitime, nous nous devons de redoubler d’efforts et de détermination pour conduire à terme les multiples chantiers ouverts dans le cadre de notre Traité et dont l’objectif est le développement de nos deux (02) pays et l’épanouissement des peuples ivoirien et burkinabè.
A cet effet, il appartient à nos deux (02) Gouvernements, de conjuguer leurs efforts pour faire face aux nouveaux défis auxquels ils sont confrontés. Il s’agit en particulier de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière qui entravent nos efforts de développement.

Il sied également que notre rencontre de ce jour puisse examiner et évaluer sans complaisance, l’état de mise en œuvre des décisions et recommandations issues de notre quatrième (4ème) Conférence au Sommet et de formuler des projets de recommandations et de décisions à l’attention de nos deux (02) Chefs d’Etat.

L’ordre du jour inscrit au programme de nos travaux nous y invite. Nos échanges francs et fraternels nous permettront assurément de développer notre coopération déjà excellente.

Enfin, les projets d’Accords sur lesquels nos experts se sont déjà penchés, viendront solidifier la base juridique de cette coopération.

Monsieur le Premier Ministre ;

A quelques jours de l’indépendance de votre beau pays, permettez-moi avec un peu d’avance, d’adresser au Gouvernement et au peuple ivoiriens, mes vœux de paix, de santé et de progrès continu.

Je souhaite plein succès à nos travaux.

Vive l’amitié et la fraternité entre les peules ivoiriens et burkinabè !

Je vous remercie !



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)