Accueil > Interview - Portrait> Interview > Faouziya Tarik : " la meilleure chef d’entreprise est celle qui prend bien (...)
Faouziya Tarik : " la meilleure chef d’entreprise est celle qui prend bien soin de sa famille "
20 décembre 2016
Version imprimable de cet article

" la meilleure chef d’entreprise est celle qui prend bien soin de sa famille " - Faouziya Tarik, chef d’entreprises au Maroc

Je dirai tout d’abord aux femmes qui veulent se lancer dans entrepreneuriat de se former à ce qu’elles veulent faire ; ensuite d’avoir une dose de bonne volonté et de cultiver la confiance en soi. Je demande également à mes sœurs des autres pays, qui sont chefs d’entreprises de faire le partage d’expériences. On ne se fait jamais seule. Il faut partager nos connaissances pour faire profiter aux autres ce que nous avons appris. Ainsi, elles pourront nous imiter et l’Afrique pourra se développer.

Les travaux en ateliers qui ont débuté depuis le 15 décembre 2016 à Bamako dans le cadre du Forum " genre et développement" organisé en prélude au sommet Afrique-France de Janvier 2017 au Mali, se sont achevés avec le partage d’expérience des femmes chefs d’entreprises. Faouziya Tarik, chef d’entreprises, communicatrice a quitté le Maroc à l’âge de 17 ans, pour les études à Paris. Elle a travaillé dans divers domaines d’activité, dans différents pays d’Afrique. Elle a décidé depuis 1994, de s’installer dans son pays, le Maroc pour dit-elle aider au capital humain. Son témoignage.

Quel est l’état des lieux de l’entrepreneuriat féminin au Maroc ?

Dans mon pays, il existe l’association des femmes chefs d’entreprise depuis 2 ans. Elle est en partenariat avec plusieurs institutions, aussi bien privées que publiques, comme avec les banques, pour aider à mettre en place les Pme/Pmi des jeunes qui veulent entreprendre. Il est important pour notre association d’apprendre aux jeunes à s’auto-employer parce que pour nous, ils sont capables de se prendre en charge. Nous ne pouvons pas rester indifférents face à ce réveil. Notre incubateur à ce jour, a 600 entreprises...Cela veut dire que nous sommes sur le bon chemin , et que nous sommes en train de mener le bon combat.

Quels conseils pouvez-vous donner aux femmes qui veulent se lancer dans entrepreneuriat ?

Je leur dirai tout d’abord de se former à ce qu’elles veulent faire ; ensuite d’avoir une dose de bonne volonté et de cultiver la confiance en soi. À tout cela s’ajoute, la gestion du temps. On ne peut pas tout réussir comme un coup de bâton magique. On échoue, on perd, mais tout cela ne doit pas nous décourager, au contraire, cela doit amener à être plus fortes. Je demande également à mes sœurs des autres pays, qui sont chefs d’entreprises de faire le partage d’expériences. On ne se fait jamais seule. Il faut partager nos connaissances pour faire profiter aux autres ce que nous avons appris. Ainsi, elles pourront nous imiter et l’Afrique pourra se développer.

Peut-on être une femme entrepreneur et être une bonne mère ?

Si vous faites une bonne gestion du temps, vous avez la possibilité de faire de votre maison, un endroit où il fait bon vivre. J’ai toujours dit que la meilleure chef d’entreprise, c’est celle qui prend soin de sa famille, en lui faisant à manger, en s’occupant de ses enfants, et de son époux. C’est juste une question d’organisation.

Ossama Roxane à Bamako | Afrikipresse.fr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)