Accueil > Espace entreprise> Création d’entreprise > Il n’y a pas d’âge pour entreprendre : 5 jeunes entrepreneurs(es) français(es) (...)
Il n’y a pas d’âge pour entreprendre : 5 jeunes entrepreneurs(es) français(es) bourrés de talent
25 janvier 2017
Version imprimable de cet article

Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Et vous, à quel âge avez-vous créé votre entreprise ? Que pensez-vous de ces jeunes talents ? Voici 5 jeunes entrepreneurs(es) français(es) qui n’ont pas fini de faire parler d’eux

Ils s’appellent Guillaume Benech, Marie Burlot, Mike Meimoun, Philippine Dolbeau et Jonathan Noble.

Leur point commun : ce sont de jeunes entrepreneurs(es) talentueux(euses) !

Il y a des jeunes qui ont l’entrepreneuriat dans le sang ! Loin de se laisser intimider par la perspective de se mettre à leur compte, ils illustrent parfaitement le célèbre vers écrit par Corneille (Le Cid) :

Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années.

Voici 5 jeunes entrepreneurs(es) français(es) qui n’ont pas fini de faire parler d’eux :

Guillaume Benech, éditeur et auteur

Guillaume a créé sa première entreprise alors qu’il avait à peine 14 ans : L’Petit Mardi Editions.

Celui qui était considéré comme “le plus jeune entrepreneur de France” en 2014 continue de tracer son sillon.

En 2016, il a lancé son magazine papier (L’Petit Mardi Magazine), enrichi grâce à la réalité augmentée, et tiré à 15 000 exemplaires (il est diffusé en Normandie).

Gratuit, son media est entièrement rédigé par les adolescents.

En parallèle, Guillaume est aussi l’auteur de la saga “William Clarck” qui a été rééditée en un seul volume chez Michel Lafon en septembre 2016.

Son succès est tel qu’il a même été invité à intervenir lors des conférences TEDx :

Marie Burlot, créatrice d’une boutique en ligne d’accessoires pour furets

Marie est passionnée par les furets. Mais en 2009, alors qu’elle a 16 ans, elle ne trouve pas d’accessoires réellement satisfaisants dans les animaleries.

Elle commence alors à coudre sa propre ligne et réalise qu’il y a de la demande.

Elle crée alors Ferret Dream avec le soutien de ses parents. Son e-commerce se développe et s’agrandit tout en restant fidèle à ses valeurs éthiques puisque tous les articles sont 100% fabriqués en France par des couturières en situation de handicap.

Marie a aussi été la plus jeune déléguée mondiale au G20 Yes de Nice en 2011.

Aujourd’hui, comme elle le dit sur son profil LinkedIn, elle “espère décrocher la lune !”
Toute la Rédaction de Gautier-Girard.com lui souhaite d’y parvenir :-)

Mike Meimoun, créateur d’une application qui compte déjà plus de 150 000 membres

En 2015, Mike avait 16 ans et de l’audace à revendre !

Alors qu’il est encore lycéen, il a non seulement créé sa propre entreprise mais il a aussi réussi l’exploit de mobiliser un fonds d’investissement qu’il a financé à hauteur de 70 000 euros.

Son application gratuite, Mixtr, compte déjà plus de 150 000 utilisateurs et elle continue de progresser. Cette plateforme de streaming musical gratuite repose sur un principe original : le jugement instantané (aimer ou zapper).

Philippine Dolbeau et son appli anti-école buissonnière

L’année dernière, Philippine avait 16 ans. Elle a beaucoup fait parlé d’elle après avoir présenté un projet innovant aux DigiSchool Hype Award : New School, un cahier d’appel électronique.

Apple a même invité la jeune lycéenne à faire découvrir son application à Londres à tous les dirigeants européens de la firme.

Depuis, les premiers prototypes ont été testés dans une école des Yvelines et Philippine a été sélectionnée en septembre 2016 pour représenter la France lors du G20 des entrepreneurs en Chine.

Jonathan Noble, fondateur d’un programmateur de tweets

L’aventure entrepreneuriale de Jonathan débute en 2010. A 15 ans, il aime bloguer et voudrait pouvoir tweeter ses articles aux heures d’affluence pour augmenter leur visibilité. Sauf qu’il n’a pas la possibilité de le faire puisqu’il est en cours…

Jonathan décide alors de développer un outil pour pallier à ce problème : ClockTweets, un programmateur de messages sur Twitter vient de naître.

En 2015, alors qu’il a 20 ans, Jonathan décide de passer à la vitesse supérieure : il trouve un associé et lance sa start-up. Avec succès puisque ClockTweets a plus de 26 000 utilisateurs (dont des grands groupes) et a programmé plus de 2 587 000 tweets !
Son entreprise part désormais à l’assaut du marché européen…

Et vous, à quel âge avez-vous créé votre entreprise ? Que pensez-vous de ces jeunes talents ?

Gautier-girard.com/

Vos réactions

  • ils existe des jeunes diplômes qui disposent des idées innovatrices mais à cause de la misère ils sont limités.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)