Accueil > Actualité > Mali : La Banque Ouest Africaine de Développement fait le point
Mali : La Banque Ouest Africaine de Développement fait le point
2 juin 2017
Version imprimable de cet article

Au 31 Mars 2017, la BOAD a investi en tout 549,1 milliards CFA pour 129 opérations au Mali. La connaissance des normes financières restait un préalable afin d’avoir un B to B avec les acteurs locaux pour nouer des partenariats. L’utilisation efficiente des fonds mis à disposition des Etats et du secteur privé : la garantie de leur sécurité financière pour éviter les blanchiments de capitaux et les enjeux environnementaux, sont les défis de l’heure de la BOAD.

Ce sont 549,1 milliards pour 129 opérations au Mali en 2017. Une information émise par son Représentant Résident, M. Marcel Aboumon lors d’un séminaire.

C’est dans un modeste hôtel de Bamako que la BOAD a convoqué ses assises élargies aux partenaires. Une délégation du siège au Togo ainsi que plusieurs acteurs économiques et spécialistes de la communication étaient présents. Marcel Aboumon tenait à situer sur les dispositions fiduciaires de la banque à essence institutionnelle dédiée aux actions des Etats de l’UEMOA.

Au 31 Mars 2017, la BOAD a investi en tout 549,1 milliards CFA pour 129 opérations au Mali. La connaissance des normes financières restait un préalable afin d’avoir un B to B avec les acteurs locaux pour nouer des partenariats. L’utilisation efficiente des fonds mis à disposition des Etats et du secteur privé : la garantie de leur sécurité financière pour éviter les blanchiments de capitaux et les enjeux environnementaux, sont les défis de l’heure de la BOAD.

Au-delà des infrastructures des Etats et de la sous-région, l’agriculture, les TIC, les infrastructures (routes, ports, aéroports) notamment sont les domaines de prédilection, où évoluent la banque dont les 40% du capital sont détenus par la BCEAO. L’équipe de la BOAD venue pour l’occasion, a tenu en haleine les participants, à travers des modules sur les thèmes comme la prévention, la lutte contre la fraude et corruption, la prévention des financements d’actions terroristes, la passation des marchés financiers par le BOAD et enfin, leur conformité aux règlements la régissant.

Idrissa KEITA pour JMI
JMI Copyright © JustinMorel.Info



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)