Accueil > Actualité > La Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso à 70 ans ce 11 juin (...)
La Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso à 70 ans ce 11 juin 2018 ! Joyeux Anniversaire
11 juin 2018
Version imprimable de cet article

Créée le 11 juin 1948 à Bobo-Dioulasso, la CCI-BF souffle en ce jour, ses 70 bougies !
Pour marquer l’événement et ainsi, procéder au lancement officiel des activités commémoratives de ce jubilé de platine, la doyenne des Institutions de notre Pays a accueilli, en son sein, les anciens Présidents, Secrétaires et Directeurs Généraux, les membres du Bureau Consulaire, des Élus Consulaires, les agents de l’Institution admis à la retraite et le personnel administratif en fonction.

Présidée par le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, la cérémonie a été marquée par une montée solennelle des couleurs nationales suivie du discours officiel du Président de la CCI-BF, Mahamadi SAVADOGO.

Nous vous proposons ici l’intégralité de ce discours :

- Monsieur le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat ;
- Madame et Messieurs les Membres du Bureau Consulaire ;
- Mesdames et messieurs les anciens Présidents, Secrétaires et Directeurs Généraux ;
- Mesdames et Messieurs les Élus Consulaires ;
- Mesdames et Messieurs les membres d’honneur ;
- Mesdames et Messieurs les Chargés de Missions ;
- Mesdames et messieurs les responsables des structures d’appui au secteur privé burkinabè ;
- Monsieur le Directeur Général de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso ;
- Mesdames et messieurs les collaborateurs de la Chambre de Commerce et d’Industrie admis à la retraite ;
- Mesdames et messieurs les agents de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso ;
- Mesdames et messieurs les journalistes ;
- Distingués invités, mesdames et messieurs ;

En ce jour mémorable et solennel du 11 juin, notre Institution, la Chambre de Commerce et d’Industrie, célèbre les 70 ans de son existence.

En effet, créée le 11 juin 1948 à Bobo-Dioulasso, capitale économique de la Haute-Volta d’alors, la Chambre de Commerce et d’Industrie est la première institution publique de notre Pays. Pionnière des structures d’appui au secteur privé, elle s’est résolument engagée, à travers ses dirigeants, à transformer l’économie du Burkina Faso par la structuration et l’accompagnement du secteur privé, devenu aujourd’hui le moteur de la croissance économique.

Depuis lors, la Chambre de Commerce et d’Industrie s’investit dans le développement du capital humain à travers une offre variée en matière de formation diplômante et professionnelle. Plusieurs milliers de personnes ont été formées dans nos différents centres à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et dans les autres Régions du Pays. En guise d’illustration, nous notons qu’environ 2 550 élèves ont été formés en secrétariat, comptabilité et déclarant en douane ; 9 600 apprenants ont été formés au permis E.

284 moniteurs d’auto-écoles et 60 mécaniciens de véhicules automobiles sont sortis du Centre de formation en transport et activités auxiliaires. En matière de formation continue, plus de 150 000 personnes ont participé à différentes sessions de formation sur des thématiques diverses.

Outre le développement du capital humain, notre Institution s’est également distinguée dans la réalisation d’infrastructures économiques dont les plus emblématiques sont la gare routière internationale de Ouagadougou appelée OUAGARINTER et celle de Bobo-Dioulasso, BOBORINTER. Ces infrastructures existent tant à l’intérieur du Pays que dans les ports des pays voisins en l’occurrence à Téma (au Ghana), Lomé (au Togo), Abidjan (en Côte d’Ivoire) et Cotonou (au Bénin). Annuellement, plus de 5,7 millions de tonnes de marchandises sont enregistrées et traitées sur nos plateformes.

Par ailleurs, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso dispose d’une gamme variée de produits et services offerts aux entreprises dont les plus importants sont l’appui-conseil aux opérateurs économiques, la promotion commerciale, l’information, la prospective et l’intelligence économique.

La Chambre de Commerce et d’Industrie a fortement contribué à une meilleure structuration du dispositif institutionnel d’appui au secteur privé en apportant son concours technique et financier à la mise en place de structures d’accompagnement du développement des entreprises en l’occurrence le Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO), la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF), les Centres de Formalité des Entreprises (CEFORE), le Centre d’Arbitrage, de Médiation et de Conciliation de Ouagadougou (CAMCO), les Centres de Gestion Agréés (CGA), les Tribunaux de commerce, le Bureau de Restructuration et de Mise à niveau (BRMN), l’Institut Supérieur du Génie Electrique (ISGE), la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Burkina Faso (CMA-BF), la Société de Gestion de la plateforme Sylvie (SOGESY), pour ne citer que celles-là.

Au bilan de ces 70 ans d’existence, il est important de mentionner que notre Institution a toujours exercé sa responsabilité sociétale chaque fois que notre pays et ses vaillantes populations ont été confrontés à des défis majeurs. En guise d’illustration, je voudrais rappeler et saluer :

- l’action salvatrice menée en 97 à travers l’initiative nationale de soutien aux Etalons, notre équipe nationale de football, pour notre participation à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 98) ;
- l’action des opérateurs économiques sous la houlette de la Chambre de Commerce, a été très remarquable suite aux inondations du 1er septembre 2009 ;
- l’organisation de l’opération« SONG-TAABA » qui a permis de mobiliser suite à la mauvaise pluviométrie enregistrée en 2012, une importante contribution financière mise à la disposition du Ministère de l’action sociale et de la solidarité nationale pour faire face à la crise alimentaire ;l
- Plus récemment en août 2017, en marge des premières journées de réflexion stratégique, nous avons offert du matériel et des consommables biomédicaux au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado OUEDRAOGO ;

- Je terminerai en évoquant la toute dernière œuvre sociale que nous avons réalisée et qui a consisté à apporter un soutien financier aux Forces de Défense et de Sécurité dans la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme.

C’est le lieu pour moi, de remercier l’ensemble des acteurs qui se sont toujours mis aux côtés de la Chambre de Commerce et d’Industrie pour lui permettre d’exercer son rôle social et citoyen dont la valeur peut être estimée à plus de deux milliards quatre cent millions (2 400 000 000) F CFA.

- Monsieur le Ministre ;
- Mesdames et messieurs ;

Après un parcours aussi brillant, sans verser dans le narcissisme et l’autosatisfaction, le Bureau Consulaire, les élus et l’ensemble du personnel de notre de la Chambre de Commerce et d’Industrie, tous, nous sommes conscients des nombreux et importants défis auxquels nous devons faire face. Et c’est cette raison qui a prévalue dans la sobriété de la commémoration de cet anniversaire. En effet, en lieu et place des manifestations à caractère festif, nous avons fait l’option de célébrer ce jubilé de platine à travers des réalisations concrètes qui, à moyen terme, devront impacter positivement le secteur privé burkinabè et partant l’économie de notre Pays.

Le sens de la reprise du cérémonial de montée des couleurs nationales que nous venons de vivre dans notre Institution se trouve dans notre volonté de susciter autour de la Chambre de Commerce et d’Industrie un élan et un esprit de cohésion, d’unité, de solidarité, de bravoure face aux défis et de détermination face aux enjeux du moment. Telles sont les valeurs que nos prédécesseurs nous ont léguées et qui font du Burkina Faso, un pays respecté.

C’est aussi les mêmes valeurs que les pionniers de la Chambre de Commerce et d’Industrie nous ont enseignées. Tâchons donc de les préserver !

- Mesdames et messieurs ;
- Distingués invités ;

70 ans ça se fête ! Cet anniversaire sera marqué par les activités suivantes :
- la publication d’un ouvrage historique sur le parcours de la CCI-BF, de 1948 à nos jours, et d’un ouvrage sur l’histoire de « Roodwooko », le grand marché de Ouagadougou ;
- la publication de 04 biographies en hommage à des personnalités qui ont fortement impacté la vie de notre Institution à savoir André AUBARET, Docteur André KAMBOU, El hadj Oumarou KANAZOE et El hadj BARRO Djanguinaba ;
- la construction d’une technopole qui abritera nos différents centre de formation notamment le centre de formation touristique et hôtelière et le centre de formation en bâtiments et Travaux publics ; la pose de la première pierre de la technopole a été effectuée le 10 avril 2018 ;
- la construction des sièges de quatre de nos Délégations Consulaires Régionales ; la pose des premières pierres de deux d’entre elles ont eu lieu respectivement le 17 et le 24 mai à Manga et à Dédougou ;
- l’organisation d’un forum sur l’innovation en faveur des femmes chefs d’entreprises, prévu pour le 12 juillet prochain ;
- l’organisation des journées nationales de la logistique, courant septembre ;
- l’organisation d’un colloque international sur le rôle et le devenir des Chambres de Commerce, prévu pour le 13 septembre ;
- le lancement de la Société d’Accompagnement et de Financement des Entreprises (SAFINE SA) ;
- l’inauguration des bureaux de la Représentation de la Chambre de Commerce à Lomé (au Togo) ;
- l’inauguration du parking dédié aux véhicules poids lourds à Cotonou (au Bénin) ;
- et l’organisation d’activités sportives et culturelles.

L’une des actions fortes qui devra marquer cet anniversaire, est la contribution que nous comptons apporter au Gouvernement à travers le Ministère de la Santé pour l’acquisition d’équipements médico-techniques au bénéfice du centre national des grands brûlés. A cet effet, nous lancerons incessamment une opération de collecte de fonds auprès des entreprises, des ONG, des associations et de toutes les personnes de bonne volonté.

- Monsieur le Ministre
- Mesdames et messieurs ;

Avant de clore mon propos, je voudrais, en cette heureuse circonstance pleine de symbolisme, au nom de toute la communauté des affaires burkinabè souhaiter à la doyenne des Institutions, un joyeux anniversaire !

Ce souhait va également à l’endroit de tous les acteurs, nos devanciers, qui ont travaillé avec abnégation, clairvoyance et passion pour construire cette Chambre de Commerce qui fait la fierté de toute une nation et dont le mérite est reconnu au-delà de nos frontières et partout dans le monde.

Enfin, je souhaite à tous les élus consulaires et au personnel de la Chambre de Commerce et d’Industrie, un joyeux anniversaire. Bonne fête !

Que prospère le secteur privé burkinabè par l’excellence de la Chambre de Commerce et d’Industrie !
Je vous remercie !

Mahamadi SAVADOGO
Commandeur de l’Ordre National



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)