Accueil > Actualité > Pollutec : Le Burkina Faso, hôte d’honneur satisfait
Pollutec : Le Burkina Faso, hôte d’honneur satisfait
3 décembre 2018
Version imprimable de cet article

Pour le Burkina Faso, pays hôte d’honneur, Pollutec a été l’occasion d’une moisson de contacts, de partenariats. Le pays souhaite entretenir les contacts noués à Lyon pour mener à bien ses chantiers dans le domaine de l’environnement.

“Nous avons eu beaucoup de contacts, nous ne devons pas les oublier, il faudra les entretenir.” Nestor Batio Bassière, ministre de l’Environnement de l’Economie verte et du Changement climatique du Burkina Faso était satisfait ce vendredi en fin d’après midi du bilan des quatre journées passées à Pollutec par la délégation africaine. Le ministre a été pendant quatre jours sur la brèche pour rencontrer, dialoguer, expliquer.

L’invitation lancée au Burkina Faso a suivi une logique engagée depuis plusieurs années par Reed Exhibition pour Pollutec. L’organisateur de salons, implanté en Algérie et au Maroc entend accompagner l’essor du marché de l’environnement qui grandit en Afrique. Un marché à la mesure des besoins toujours importants en particulier en Afrique subsaharienne.

Le Burkina Faso a déjà accompli un certain chemin en matière d’environnement avec un engagement en faveur d’une économie bas carbone, d’une autonomie plus grande par rapport aux fossiles, du développement des énergies renouvelables.
Mais les besoins sont énormes en matière d’énergie avec un accès à l’électricité encore très faible dans les campagnes. Or, sans énergie, pas de développement. Le Burkina Faso a une stratégie. “Nous avons lancé un projet de 2000 villages durables, qui doivent améliorer la situation pour l’eau et l’énergie”, explique Nestor Batio Bassière. Le Burkina prend de mieux en mieux en charge les questions de déchets et d’aménagement urbain.

La présence du Burkina Faso à Lyon est un signe des rapprochements qui s’intensifient entre les pays africains et la France dans les domaines de l’environnement. Il y a quatre ans , la Côte d’Ivoire, était l’hôte d’honneur de Pollutec. Reed avait même exprimé le projet d’un salon international sur le développement urbain durable dans la capitale ivoirienne, projet qui n’a pas encore vu le jour. Les visiteurs africains sont en tous les cas de plus en plus nombreux et les entreprises françaises sont plus nombreuses à s’intéresser à l’Afrique.

Michel Deprost
enviscope.com/



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)