Accueil > Espace entreprise> Développement personnel - Organisation > Les 10 compétences entrepreneuriales essentielles
Les 10 compétences entrepreneuriales essentielles
4 décembre 2018
Version imprimable de cet article

De l’auto-entrepreneur au créateur de start-up, les compétences nécessaires pour entreprendre sont nombreuses et de nature très différente : commerce, communication, organisation, gestion, management, stratégie, techniques métier…
Pourtant, rares sont les entrepreneurs qui disposent de la totalité de ces compétences au départ. Si vous pensez avoir des lacunes, pas de panique, plusieurs solutions existent :

Quelles sont les principales compétences entrepreneuriales ? Quelles sont les compétences que tout entrepreneur devrait maîtriser ? Quels sont les savoir-faire requis pour créer et développer une entreprise ?

De l’auto-entrepreneur au créateur de start-up, les compétences nécessaires pour entreprendre sont nombreuses et de nature très différente : commerce, communication, organisation, gestion, management, stratégie, techniques métier…
Pourtant, rares sont les entrepreneurs qui disposent de la totalité de ces compétences au départ.
Si vous pensez avoir des lacunes, pas de panique, plusieurs solutions existent :

- inscrivez-vous à des sessions de formation,
- ayez toujours le réflexe de vous informer et de vous auto-former : soyez curieux et proactif,
- demandez conseil à des professionnels : confrères, conseillers de chambre de commerce…
- sous-traitez les tâches que vous ne maîtrisez pas (assistante administrative, cabinet d’expertise-comptable, graphiste, fournisseur…),
- cultivez votre réseau et entourez-vous de personnes qualifiées : employés, fournisseurs, partenaires, associés…

Souvenez-vous qu’une entreprise est un organisme qui évolue en réseau : il s’agira de trouver autour de vous les compétences qui vous font défaut.

A présent, voici les 10 compétences entrepreneuriales essentielles.

1) Savoir communiquer et vendre.

Savoir communiquer est une des compétences entrepreneuriales les plus importantes, puisque cela permet de se faire connaître et de vendre, mais aussi de mieux s’organiser en interne.

Savoir communiquer, c’est :

- D’abord savoir écouter ses clients afin de répondre correctement à leurs demandes,
- Savoir tenir un discours commercial efficace,
- Savoir créer un lien de confiance et fidéliser sa clientèle,
- Concevoir une stratégie de communication bien ciblée, cohérente avec des objectifs marketing clairs,
- Concevoir des supports de communication impactants,
- Savoir créer et exploiter un fichier client,
- Faciliter la communication en interne.

Pour bien communiquer, le créateur d’entreprise devra maîtriser les principes de base du marketing et de la segmentation client.

2) Savoir s’organiser.

Au cœur du modèle économique de l’entreprise, l’organisation permet de transformer une idée de création d’entreprise en activité rentable.

Bien s’organiser permet de satisfaire les clients tout en gagnant du temps et donc de l’argent. C’est :

- Savoir gérer son temps,
- Savoir fixer ses priorités, c’est-à-dire se concentrer sur ce qui est productif et rentable (quitte à sous-traiter le reste),
- Savoir planifier,
- Mettre en place des procédures d’exécution des tâches toujours plus simples et efficaces,
- Savoir utiliser les outils informatiques et notamment les outils de gestion des données et de travail en réseau.

Le but est de générer des gains de productivité, d’automatiser ce qui peut l’être, cela tout en maintenant voire en améliorant la qualité.

3) Savoir gérer ses finances.

La santé financière de l’entreprise détermine ses conditions de survie et ses possibilités de développement. C’est la raison pour laquelle il est primordial de bien connaître les mécanismes de la rentabilité et les flux de trésorerie.

Savoir gérer ses finances, c’est :

- Savoir calculer sa rentabilité : sa marge, ses charges fixes et variables,
- Connaître son niveau de fonds de roulement et son besoin en fonds de roulement,
- Savoir gérer sa trésorerie au jour le jour,
- Savoir lutter contre les impayés,
- Savoir ajuster son modèle économique si besoin,
- Savoir lire un bilan et un compte de résultats.

Il n’est pas nécessaire d’être comptable pour diriger une entreprise. Mais il faudra comprendre les principaux mécanismes financiers pour assurer un pilotage optimal de l’activité.

4) Savoir manager.

Le management est une des compétences entrepreneuriales les plus difficiles à maîtriser, sans doute parce qu’elle touche à l’humain.

Manager, c’est :

- Savoir recruter et s’entourer des bonnes personnes,
- Savoir animer et motiver,
- Savoir diriger : prendre des décisions, fixer des objectifs et contrôler les résultats,
- Savoir organiser le travail en équipe et coordonner les tâches (gestion des contraintes, des hommes et des plannings),
- Savoir déléguer,
- Savoir travailler en mode projet.

Si vous n’avez pas de salarié, il vous faudra aussi des compétences en management : vous devrez en effet motiver et contrôler vos sous-traitants, vos fournisseurs, vos partenaires ou même vos associés…

5) Savoir négocier.

Tout chef d’entreprise devrait maîtriser les techniques de la négociation, et notamment la négociation commerciale.

Savoir négocier, c’est :

- Faire valoir ses atouts et ses intérêts,
- Savoir mesurer un rapport de forces,
- Savoir mener une négociation en respectant ses objectifs et son timing,
- Savoir jusqu’où on peut aller dans les concessions,
- Arriver à convaincre.

La négociation touche à la communication, à la gestion et au management. C’est un art complexe !

Voir aussi notre article : Les 10 règles d’or de la négociation commerciale.

6) Etre stratège et visionnaire.

Tout chef d’entreprise doit développer une vision à long terme de son activité, basée sur des choix stratégiques porteurs.

Développer une vision stratégique, c’est :

- Savoir s’informer pour “sentir” le marché : les opportunités, les menaces, les tendances,
- Etre lucide sur ses forces et ses faiblesses,
- Savoir décider d’une stratégie de long terme sur la base d’une étude de marché et d’un plan financier,
- Savoir fixer un cap et s’y tenir,
- Savoir prendre des tournants stratégiques lorsque la situation se dégrade,
- Savoir gérer les risques.

7) Etre créatif.

La créativité est plus une qualité qu’une compétence, mais elle est une condition essentielle de la réussite entrepreneuriale.

La créativité concerne :

- le produit ou le service proposé : il faudra être innovant pour répondre aux attentes des clients et se distinguer de la concurrence,
- les modes de communication : la créativité permet de créer l’impact,
- le management : la créativité permettra de booster la motivation des employés,
- ou encore, l’organisation : être créatif, c’est aussi être débrouillard et savoir trouver des solutions pour faire mieux, moins cher et plus vite.

8) Savoir se développer.

Passer des caps de développement nécessite des compétences entrepreneuriales spécifiques, complexes et difficiles d’accès.

Savoir se développer, c’est :

- Savoir investir, c’est-à-dire accepter de s’endetter à un niveau plus élevé,
- Savoir trouver des financements (classiques ou alternatifs),
- Savoir prendre des risques et saisir des opportunités,
- Savoir ouvrir son capital le moment venu ; savoir mener des levées de fonds,
- Savoir convaincre les financeurs.

9) Maîtriser la technique de son métier

C’est une évidence mais rappelons-le : la maîtrise de son cœur de métier est essentielle à la réussite de toute entreprise. Le savoir-faire technique permet de produire et délivrer un produit de qualité, au meilleur coût.

10) Bien se connaître.

Bien se connaître est une qualité plus qu’une compétence, et en tous cas un facteur-clé de réussite sur lequel il faut insister.

Bien se connaître, c’est :

- Connaître ses points faibles et en rechercher les causes,
- Savoir se remettre en question,
- Accepter la critique en mettant de côté sa susceptibilité,
- Accepter d’apprendre de ses échecs,
- Savoir s’entourer pour affronter les difficultés.

C’est en effet en sachant d’où viennent les problèmes que des solutions pourront être trouvées. Un bon chef d’entreprise est lucide par rapport à lui-même !

creerentreprise.fr/



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)