Accueil > Actualité > BAFM Abidjan 2019 : Les bourses africaines engagée à faire du capital humain (...)
BAFM Abidjan 2019 : Les bourses africaines engagée à faire du capital humain un pilier de leur compétitivité
28 avril 2019
Version imprimable de cet article

L’Association des Bourses des Valeurs d’Afrique (ASEA) compte 25 bourses de valeurs. Elle vise à développer les échanges entre ses membres, améliorer la compétitivité internationale de ses membres et à fournir une plateforme pour la mise en réseau et l’échange d’informations.Retour ligne automatique. Créé en 1993, l’ASEA travaille à développer le potentiel des marchés de capitaux africains. Sa vision est de permettre que les bourses de valeurs mobilières d’Afrique soient des acteurs clé de la transformation économique et sociale de l’Afrique à l’horizon 2025.Retour ligne automatique

Ouverture à Abidjan de la 8ème édition du séminaire annuel de renforcement des capacités des bourses africaines (Building African Capital Market Seminar – BAFM), ce jeudi 25 avril 2019, sous la Présidence de Son Excellence Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire.

« Le capital humain : un pilier de compétitivité des marchés de capitaux », c’est sur ce thème que se tient cet évènement phare des bourses africaines réunies au sein de l’African Securities Exchanges Association (ASEA). Cette rencontre annuelle permet aux différents acteurs des marchés de capitaux africains d’échanger sur des thèmes d’actualité et de rechercher des solutions concrètes pour le développement des marchés africains à l’égard desquels les attentes sont très importantes pour le financement et la soutenabilité de la croissance du continent.

Les délégués à cette rencontre, venus de toute l’Afrique et du monde, auront l’opportunité d’échanger autour de huit sessions thématiques relatives à (i) Elever les marchés africains : Stratégies et priorités pour le renforcement des capacités pour le développement des marchés ; (ii) amélioration de la formation des investisseurs sur les marchés des capitaux africains ; (iii) financement de la dette des PME ; (iv) aperçu des bourses de matières premières africaines ; (v) renforcer la création de liquidité sur les marchés des capitaux africains ; (vi) leçons et enseignements pour un marché des produits dérivés dynamique ; (vii) la Blockchain ou chaîne de blocs : Stratégies et applications dans un contexte de post-négociation et (vii) l’avenir des marchés de capitaux africains.

« Dans l’environnement des marchés sujet à des mutations permanentes, à des fluctuations et à une volatilité très forte, le rôle du capital humain est encore plus crucial, car les professionnels des marchés sont des gestionnaires, des courtiers, des conseillers dont les actes quotidiens peuvent avoir un impact sur la vie des entreprises » a indiqué Dr Edoh Kossi AMENOUNVE, Directeur Général de la BRVM et Vice-président de l’ASEA. Avant d’ajouter que « C’est donc conscient de l’enjeu que représente la professionnalisation des métiers de la bourse pour un développement plus harmonieux des marchés de capitaux en Afrique, que l’ASEA en a fait l’un de ses objectifs stratégiques pour la période 2018-2022 ».

Quant à monsieur Karim HAJJI, Président de l’ASEA, il a engagé les bourses africaines à jouer leur rôle conformément aux normes internationales et à contribuer à la stimulation de marchés réglementés et transparents afin de se positionner en tant que source de financement viable du continent et destination privilégiée pour les investissements.

La cérémonie d’ouverture a été rehaussée par la présence effective de Son Excellence Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, Vice-président de la République de Côte d’Ivoire. Il a rappelé le rôle important que les marchés de capitaux africains doivent jouer pour l’émergence des pays africains et assuré les bourses africaines du soutien des plus Hautes Autorités ivoiriennes sous le leadership de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire.

« A propos de l’ASEA
L’Association des Bourses des Valeurs d’Afrique (ASEA) compte 25 bourses de valeurs. Elle vise à développer les échanges entre ses membres, améliorer la compétitivité internationale de ses membres et à fournir une plateforme pour la mise en réseau et l’échange d’informations.
Créé en 1993, l’ASEA travaille à développer le potentiel des marchés de capitaux africains. Sa vision est de permettre que les bourses de valeurs mobilières d’Afrique soient des acteurs clé de la transformation économique et sociale de l’Afrique à l’horizon 2025.
L’ASEA constitue un forum pour la communication, l’échange d’informations, la coopération et l’assistance technique entre ses membres, afin de faciliter le processus d’intégration financière pour la mobilisation effective du capital pour accélérer le développement économique de l’Afrique.
Le siège de l’ASEA est situé à Nairobi au Kenya. »

Financialafrik.com



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)