Accueil > Espace entreprise> Création d’entreprise > 7 éléments pour évaluer le potentiel de votre idée.
7 éléments pour évaluer le potentiel de votre idée.
5 mars 2020

La première caractéristique d’un entrepreneur est sa capacité constante à avoir de nouvelles idées et imaginer des solutions pour améliorer ce qui existe déjà. Certaines de ces idées peuvent être bonnes et d’autres pas.
Donc, comment puis-je savoir si mon idée a du potentiel ? Si vous avez trouvé une idée, il y a sept points à vérifier pour évaluer son potentiel et déterminer si vous devez lui donner suite.

Avouons-le, c’est une question qui revient souvent. : « Mon idée a-t-elle une chance d’aboutir dans le futur ?
La première caractéristique d’un entrepreneur est sa capacité constante à avoir de nouvelles idées et imaginer des solutions pour améliorer ce qui existe déjà. Certaines de ces idées peuvent être bonnes et d’autres pas.
Donc, comment puis-je savoir si mon idée a du potentiel ? Si vous avez trouvé une idée, il y a sept points à vérifier pour évaluer son potentiel et déterminer si vous devez lui donner suite.

1- Vous n’osez pas parler de votre idée

De mon point de vue, il ne faut jamais rester isolé dans son idée de création d’entreprise. Vous pouvez trouver une idée géniale et révolutionnaire et vous lancer dedans puis vous rendre compte que personne ne veut de votre produit, que ce soit les clients potentiels, ou bien votre banquier ou les investisseurs. Or Une idée ne devient bonne que si elle a été soumise aux parties prenantes.Si vous en aviez parlé autour de vous, vous vous en seriez rapidement rendu compte et n’auriez pas perdu ni de temps ni d’argent.
L’idée initiale n’est qu’un point de départ, et écrire la partition qui la mettra en œuvre est un processus itératif.

2- Vous n’avez pas concurrents

La concurrence est un signe de potentiel et d’opportunité. Grâce à elle, vous bénéficierez d’une référence pour évaluer le marché, voir si votre idée peut conduire au succès et analyser ce qui fonctionne ou non. En vous appuyant sur le parcours de vos concurrents, vous pourrez tirer des enseignements utiles pour développer votre propre stratégie.
Si personne n’a résolu le problème auquel vous vous attaquez, demandez vous pourquoi. En général, c’est parce que personne n’a pensé à la même solution que vous ou, plus probablement parce que l’opportunité ne vaut pas la peine d’être saisie. Pour répondre à cette question, regardez si vos futurs clients n’ont pas trouvé une alternative qui fait le job. La meilleure solution est de les interroger directement. À la fin de la journée, votre objectif est de savoir si votre cible a bel et bien besoin de votre produit dans son quotidien.

3- Votre idée ou solution n’est pas indispensable

Votre idée résout-elle un problème important ou répond-t-elle à un besoin urgent ? Fait-elle gagner de l’argent à vos clients ? Leur permet-elle de gagner du temps ? En d’autres mots, votre produit est-il indispensable ? C’est probablement la question primordiale à laquelle vous devez répondre.
La manière la plus simple de trouver la réponse est de chercher si les gens dépensent déjà de l’argent ou de leur temps pour une solution alternative et, si oui, à quelle fréquence. Il ne s’agit pas forcément de produits imaginés par vos concurrents. Comme nous l’avons déjà vu, il peut simplement s’agir d’un système D mis en place pour combler l’absence de solution efficace.

4- Vous ne proposez pas assez de valeur par rapport aux concurrents

Votre idée résout-elle un problème important ou répond-t-elle à un besoin urgent ? Fait-elle gagner de l’argent à vos clients ? Leur permet-elle de gagner du temps ? En d’autres mots, votre produit est-il indispensable ? C’est probablement la question primordiale à laquelle vous devez répondre.
La manière la plus simple de trouver la réponse est de chercher si les gens dépensent déjà de l’argent ou de leur temps pour une solution alternative et, si oui, à quelle fréquence. Il ne s’agit pas forcément de produits imaginés par vos concurrents. Comme nous l’avons déjà vu, il peut simplement s’agir d’un système D mis en place pour combler l’absence de solution efficace.

5- Vous n’êtes pas dans le bon timing

L’entrepreneur et investisseur Bill Gross a donné une conférence TED sur ce qui fait le succès d’une startup. Au cours de celle-ci, il a rappelé que si la qualité des idées, une bonne équipe, un modèle d’entreprise viable et un financement contribuent de manière significative au succès d’une startup, le moment où le produit est lancé est finalement ce qui compte le plus. Selon son analyse, la réussite ou l’échec d’une startup dépendrait de ce fameux “timing” dans 42% des cas.

6- Vous n’arrivez pas à résumer ou présenter votre idée en moins d’une minute

« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement« , Nicolas BOILEAU.
Cette citation prends tout son sens lorsqu’il s’agit de votre idée d’entreprise. Il est essentiel pour vous d’être en mesure d‘expliquer clairement ce qu’est votre idée, et ce qu’elle implique. Une bonne idée est simple et facile à expliquer en peu de mots.

7- Vous n’avez pas de fonds nécessaires pour démarrer petit

Si vous n’avez pas assez de moyens pour démarrer le plus "petitement" possible, alors votre idée aura de la peine à réussir. Un bon concept peut toujours de démarrer modestement. Tout concept qui ne peut se démarrer ainsi n’en ai pas un quelque soit la grandeur du projet.
Alors si vous observez ces éléments autour de votre idée, il est temps de vous remettre en question.

@Lescahiersdelentrepreneuriat

{article1}


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)