Accueil > Actualité > Cent produits locaux à certifier pour plus de compétitivité (ministre)
Cent produits locaux à certifier pour plus de compétitivité (ministre)
16 juillet 2020

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat(MCIA) Harouna Kaboré a annoncé jeudi, un projet de certification de cent produits locaux pour leur meilleure compétitivité au niveau nationale et internationale.

« Dans le cadre de l’initiative de « cent produits à certifier », des actions d’envergure sont menées en vue de facilité la certification des produits locaux » a affirmé le ministre en charge du Commerce Harouna Kaboré.

Pour M. Kaboré, il s’agit entre autres de l’élaboration de la liste des produits à certifier en collaboration avec l’Agence pour la promotion des exportations du Burkina(APEX-Burkina), de l’organisation de cinq ateliers de sensibilisation à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Koudougou et la réalisation des audits de 168 produits agro-alimentaires.

De son avis, l’initiative dénommée « Cent produits à certifier » constituent une réponse aux difficultés d’écoulement et un levier de la compétitivité des petites et moyennes entreprises ainsi que les petites et moyennes entreprises industrielles.

Le ministre Harouna Kaboré s’exprimait jeudi à l’occasion d’un déjeuner de presse sur la certification des produits locaux au Burkina.

Il a également signalé que des conventions ont été signées avec des partenaires techniques et financiers dans le cadre du projet pour une certification des produits « made in Burkina ».

Le ministre a indiqué que la filière huilerie, produits agricoles et les produits forestiers non ligneux sont concernés par l’initiative « cent produits à certifier »

Au sujet des produits déjà certifiés, le premier responsable du département en charge du Commerce s’est appesanti sur les eaux minérales, les huiles alimentaires, les viandes de volailles, les farines infantiles, l’attiéké, les grains de mung bean, la poudre de moringa le jus de tamarin etc.

« Le projet va rassurer les consommateurs et contribuer à la transparence et à l’assainissement du marché », a-t-il soutenu.

M. Harouna Kaboré a souligné que les produits qui seront certifiés porteront la marque « NBF », une marque de certification de l’Agence Burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM).

Créée le 18 juillet 2012, l’ABNORM est chargée de mettre en œuvre le plan d’action de la politique nationale qualité à travers la certification des produits au Burkina Faso.

GY/NO/ATA
www.aib.media


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)