//Devriez-vous éviter le surendettement ?2 min de lecture

Devriez-vous éviter le surendettement ?2 min de lecture

Qui n’a pas jamais succombé au moins une seule fois à une de ces alléchantes offres de crédit facile qui vous propose d’obtenir à l’instant même ce que vous désirez sans avoir le moindre sou à débourser ? Il faut se l’avouer, le crédit est aujourd’hui un véritable fléau qui ruine la vie de bien des gens peu disciplinés.

Lorsqu’on décide de s’endetter, c’est souvent dans le but d’accéder plus rapidement à un bien ou un service qu’on ne pourrait s’offrir autrement. Notre désir d’avoir cette chose maintenant domine de façon excessive notre conscience rationnelle. Le moment présent est inestimable, alors que le moment futur est un peu trop conditionnel. Malencontreusement, cette habitude mène souvent à une situation financière de surendettement.

Il n’y a rien de mal à se gâter de temps à autre. Le réel problème survient lorsque le revenu mensuel d’une personne ne couvre plus toutes les dépenses qu’elle a à effectuer chaque fin de mois. Le solde du compte de banque de celle-ci demeure sans cesse déficitaire et les intérêts ne font que s’accumuler. Bref, le pouvoir d’achat de cette personne ne fait que se détériorer.

Dans le meilleur des mondes, personne ne devrait s’endetter, et ce, plus particulièrement, lorsqu’il y a des intérêts à assumer. Les intérêts mensuels que vous débourser ne font que vous appauvrir. En effet, ce sont les institutions financières qui s’enrichissent sur vos dettes.

Autrefois, lorsque le crédit était peu répandu, les personnes payaient systématiquement lorsqu’ils avaient accumulé l’argent nécessaire pour couvrir la dépense. Aujourd’hui, on hypothèque notre futur et même ceux de nos enfants.

D’ailleurs, nos gouvernements ont adopté cette pratique à merveille.

La solution ? Épargner ! Placez de l’argent de côté… Vous serez en mesure de faire face à n’importe quel imprévu et lorsque le moment sera venu de vous payez une petite gâterie, vous pourrez éviter d’emprunter. Cette façon de penser vous semble rétrogradée ? Eh bien, demandez-vous un instant si la personne qui ne prend pas soin de voir plus loin que son lendemain est vraiment moins arriérée…

Millionnaire Zine