//CV – conseils de rédaction4 min de lecture

CV – conseils de rédaction4 min de lecture

Principes généraux du curriculum vitae

Le CV c’est votre vie résumée en une page… votre premier pas dans le monde professionnel. Il doit détailler votre parcours tant au niveau des études que de vos diverses expériences révélatrices de votre personnalité. Avec celui-ci, vous devez faire comprendre qui vous êtes et pourquoi vous serez adapté au poste pour lequel vous postulez. Grâce à votre CV, on peut aussi apprécier votre esprit de synthèse et votre discernement.

Votre CV doit être : – unique – sans faute d’orthographe – clair et aéré – sincère, être conforme à la réalité

Pour un étudiant il doit tenir sur une seule page, mais, si le parcours le justifie, il peut être exceptionnellement sur 2 pages.

Rubriques obligatoires

Formation et expérience professionnelle : Référence indiscutable, une formation ou une expérience renseigne le recruteur sur votre environnement de développement de compétences. Un recruteur cherche avant tout des compétences chez un candidat, les diplômes ou expériences donnent un cadre à celles-ci. La rédaction de ces deux rubriques est chronologique. Les dernières expériences, ou études, doivent être les premières à apparaître. Le recruteur connaît tout de suite vos derniers emplois, ou diplômes, et c’est ce qui l’intéresse le plus.

Pour les rédiger, vous devez tout d’abord faire un bilan de vos diplômes et formations complémentaires, ainsi que de vos expériences professionnelles. Vous allez ensuite faire un tri pour éliminer les expériences qui sont sans aucun rapport avec votre futur emploi, qui alourdisse votre CV ou rendent incompréhensible votre projet de carrière. Un recruteur aime pouvoir discerner selon vos expériences dans quel type de carrières vous vous dirigez. Indiquez le nom de l’entreprise, le nom du poste occupé, la durée de l’expérience, les missions effectuées, et si possible les résultats obtenus pour chacune des missions !

Les personnes ont le plus souvent des profils polyvalents ou des parcours professionnels double. Il ne s’agit pas d’un manque de cohérence mais, au contraire, elle dénote d’un certain esprit d’initiative et d’adaptation, qualités qui sont très appréciées dans notre monde où les repères changent si souvent.

Langues étrangères : Anglais, espagnol, italien, portugais, polonais ? Indiquez les langues que vous avez pu apprendre. Indiquez aussi les séjours ou années passées à l’étranger (pas vos vacances ;-)) Ensuite jugez votre niveau entre bilingue et notions ou entre lu écrit ou parlé pour être moins nuancé… Attention certains recruteurs peuvent imposer une partie d’un entretien d’embauche dans une langue étrangère pour essayer de juger plus concrètement votre niveau.

Connaissance informatique : Il est devenu incontournable de posséder la maîtrise de un, ou plusieurs logiciel(s). Citez les un par un : Excel, Word, Power Point, Photoshop, SPSS. Puisque vous lisez cette page, vous pouvez aussi ajouter “maîtrise d’Internet”… internet étant maintenant devenu un outils professionnel 😉

Divers :Dans cette rubrique, vous placerez tout ce qui permettra au recruteur de mieux vous connaitre non professionnellement parlant. Rédiger cette partie en axant tout de même votre contenu vers des compétences nécessaire en entreprise : les echecs montreront que vous êtes concentré et studieux ? Le football que vous aimez le travail d’équipe ? Bref activités sportives ou associatives, le permis B, la lecture… mais pas le thé avec votre grand mère le dimanche ou votre collection de pin’s.

La structure de la page

En haut à gauche, on doit trouver vos prénom, nom, et coordonnées, votre statut marital ou militaire… à droite votre photo (très apprécié par les recruteurs). Attention mieux aucune photo qu’une photo de vacances recoupée !!! N’utilisez que des photos matons ou photos professionnelles. En 2 secondes vous pourriez tout gâcher par une mauvaise impression visuelle !

En ce qui concerne le titre, ou non, du CV (par exemple : “chef de projet internet” ou “Graphiste PAO” ), c’est surtout une question d’appréciation personnelle. Il vaut mieux ne pas en mettre plutôt qu’un qui soit maladroit, inadapté ou qui vous cloisonne trop dans une mission.

Bonne chance et bonnes candidatures !

Etudiant.aujourdhui.fr